Histoire du drone

novembre 30

1898 : le premier téléguidage

1898 : le premier téléguidage

Installé sur un bateau nommé le « Téléautomaton » par l’américain d’origine serbe Nicolas Tesla.

décembre 2

1909 : le premier gyroscope

1909 : le premier gyroscope

Créé par l’américain Elmer Ambroise Sperry c’est l’ancêtre de la centrale inertielle dont le rôle est de stabiliser les avions. Grâce à ces deux innovations les vols automatiques sont prêts.

décembre 2

Octobre 1918 : première bombe volante

Octobre 1918 : première bombe volante

Nommée « Kettering bug », littéralement « Kettering la punaise » lancée par un américain et capable de parcourir 120 km avec 85 kg d’explosifs à son bord. La technique de programmation trop aléatoire a condamné l’engin à rester au stade expérimental. On retiendra qu’un mois avant, ces maudits frenchies (en anglais dans le texte) ont réussi à faire parcourir 100 km à un vieux VIII télécommandé.

décembre 2

1930 : le « Queenbee » la « reine des abeilles »

1930 : le « Queenbee » la « reine des abeilles »

Grâce à un impressionnant stock d’avions de la Première guerre mondiale les Anglais transforment ces engins volants en cible pour entraîner les opérateurs des batteries anti aériennes.

décembre 2

1939 – 1945 : les drones engagés aux côtés de l’aviation

1939 – 1945 : les drones engagés aux côtés de l’aviation

Pour l’anecdote Radio plane fabricant de drone en vogue à cette époque compte parmi son personnel une jeune femme inconnue à cette époque dont le nom aujourd’hui ne l’est pas : Mademoiselle Norma Jean Dougherty plus connue sous le nom de Marilyn Monroe.

Dans un côté moins glamour et plus funeste, l’ainé du clan Kennedy Joe décède à bord d’un avion téléguidé dont il devait sauter non loin de la cible. L’avion explosa beaucoup trop tôt et l’affaire fut classée sans plus d’explications.

Les Allemands sont les seuls à employer des bombes volantes / planantes opérationnelles. Les malheureusement connues V1 et V2.

Pour le 1er : 6 m d’envergure, 8 m de long chargé d’une tonne d’explosif. Avec une portée de 200 km avec une vitesse de croisière de 600 km/h.

Le V2 quant à lui est une vraie fusée aux limites de l’espace avec sa vitesse de 5000 km/h et sa portée de 320 km. Les Allemands s’imposent sur le plan technologique grâce à des bombes téléguidées d’une redoutable précision.

décembre 2

La Guerre froide : un nouvel élan

La Guerre froide : un nouvel élan

Elle donne naissance aux drones tactiques ou de reconnaissance. Engins volant à basse altitude capables de prendre des photos des sites à atteindre. Récupérées en parachute, les pellicules partent au développement. L’armée intervient au plus près du champ de bataille sans intervention directe des combattants.

décembre 2

Les suites du 11 septembre 2001

Les suites du 11 septembre 2001

La riposte et donc l’engagement américain mettent en avant l’utilisation des drones grâce à leurs performances, leur exactitude qui permettent de mener une guerre « zéro mort » pour l’attaquant.

Les drones rivalisent dans leurs mensurations et leurs performances. Deux exemples : 

  • le drone « Male Predator » avec son envergure de 16 m, 40 h de vol à une vitesse de 200 km/h à une altitude de 7000 m pour un rayon d’action de 12000 km.
  • le drone « Global Hawk » qui vole à une vitesse de 120 0km/h à une altitude de 18000 m pour un envergure de 40 m, des dimensions d’un avion de ligne.
décembre 2

Les années 2000 : l’ère de tous les possibles

Les années 2000 : l’ère de tous les possibles

Le constructeur Prox Dynamics devient leader des nanodrones avec son « Black Hornet » un appareil de 18 grammes tout compris, il se résume en deux mots : mobile et compact.

Les radios digitales offrent maintenant confort et sécurité. La qualité des capteurs photo supplante celle des argentiques.

Bill Clinton annule la dégradation volontaire du signal GPS qui à la base était mis en place pour l’armée. La précision passe de 100 m à 10 m.

 

décembre 3

Entre 2005 et 2014 l’utilisation civile est multipliée par 8

Entre 2005 et 2014 l’utilisation civile est multipliée par 8

La marché est en pleine expansion, on compte à l’heure actuelle 300 applications aux drones ; de quoi ouvrir les champs des possibles.